20 things about me

On est le 20 octobre, du coup j’me suis dis que pour mon premier article de la semaine j’allais vous dévoiler 20 petites choses à mon sujet ! 2014-10-20-16-20-27_deco J’ai du mal à écrire anecdote du premier coup, ça donne : naecdote ou anecodte

Mais encore,

J’suis tombée amoureuse de Londres, raide, dingue, je ne pense qu’à cette ville tous les jours. Avec mon copain on a prévu d’y habiter d’ici deux ans.

Je fais du sport tous les jours, c’est ma petite drogue : 20 à 40 minutes de vélo elliptique au réveil après avoir bu mon thé, du footing trois fois par semaine et la semaine prochaine j’essaye de reprendre la piscine !

J’suis une collectionneuse, dès que j’aime quelque chose, il m’en faut le plus possible (mugs, pulls, chemises à carreaux, Dr Martens, Vans, marinières, thés, écharpes…)

Je suis une personne hypersensible, j’ai souvent pris ça comme une sorte de fardeau qui m’empêchait de vivre normalement, et même si j’ai encore beaucoup de mal, j’essaye de ne voir que les côtés positifs de ce défaut cette qualité (vous voyez, ça vient… !)

Je sais imiter Patricia Kaas, si, si.

Je me réveille au moins 5 fois par nuit, j’sais pas ce que c’est de faire une nuit complète (non les plantes n’y changent rien, hypersensible jusqu’au bout, le moindre bruit me réveille en sursaut, va te rendormir après ça toi).

Je suis accro aux sardines, au maquereau, thon, saumon, cabillaud, j’en mange une à deux fois par jour ; j’suis aussi accro aux pommes (2 à 4 par jour) et au fromage blanc (un pot de 1kg tous les 3 jours).

J’ai été piercé 12 fois mais j’ai aucun tatouage.

Je suis très nostalgique, je suis fan de tout ce qui peut se rattacher aux années 1980-2000 (dessins animés, livres, jeux vidéos, émissions tv…).

L’endroit le plus agréable est selon moi une bibliothèque. Je ne sors jamais sans prendre une dizaine de bouquins. Des romans, des bandes-dessinées, des magazines, des albums jeunesse…

 J’aime prendre le train, y écouter ma musique et regarder le paysage qui défile sous mes yeux, être excitée à l’idée d’arriver et sourire toute seule.

⚓ J’adore voyager, découvrir de nouvelles villes, faire le plein de souvenirs, me sentir libre et vivante ! Avant d’habiter à Londres on voudrait faire un petit tour du monde quand on sera riche (et c’est pour bientôt, mais c’est une autre histoire).

J’ai un petit toc pour choisir l’heure de mon réveil matin, (mon chiffre préféré étant le 5) l’addition de tous les chiffres doit correspondre à 5 ; exemple : 6h26 (6+2+6 = 14 ; 1+4 = 5). Mais j’le vis pas mal hein, si c’est pas possible j’vais pas mourir, mais j’aime bien.

Je gueule tout le temps, un peu pour un rien et je suis chiante. Oui ça m’arrive de balancer mes chaussures contre la porte quand je me mets en colère. Mais je suis très (trop) gentille. J’ai un besoin vital de faire plaisir et de rendre heureux tous ceux que j’aime.

Je me fais des scénarii dans ma tête, tous les jours, tout le temps, pour toutes les situations possibles. J’imagine souvent le pire mais parfois le meilleur. J’ai totalement un autre monde là-dedans auquel je suis très attachée.

Je marche très vite, marcher avec des gens lents m’énerve.

Je suis incollable sur Friends, je connais chaque détail et chaque réplique de chaque épisode par coeur.

J’ai le permis mais je n’ai pas conduit depuis plus d’1 an, donc ne me laissez pas prendre la voiture, je suis un danger public.

J’aime bien manger la peau autour de mes ongles (je trouvais ça cool de finir là-dessus).

& vous, des petites anecdotes ?

Publicités

Geste solidaire

En fouillant dans mes cartons, j’ai retrouvé plein de jouets et de vêtements qui pourraient servir à d’autres, je les ai donc tous ramenés à Lille pour les donner aux restaurants du coeur demain à Wazemmes.

Moldiv_1413468938923

J’suis sûre que vous aussi vous avez plein de choses qui ne vous servent pas ou plus du tout… Surtout ne jetez pasdonnez les.

Pour faire un don, vous pouvez vous rendre sur ces différents sites (les plus connus) : Restos du coeur, Emmaus, Secours Populaire, Secours Catholique, La Croix Rouge, l’Armée du Salut (une organisation humanitaire) ; mais il existe bien évidemment d’autres associations que vous pouvez retrouver sur engagement-solidaire. Ce site vous renseignera aussi sur les différentes missions bénévoles que vous pouvez réaliser ; d’ailleurs pour les plus sportifs d’entre vous, la Croix Rouge sera présente au semi-marathon de Paris le 8 mars 2015 ! Si vous voulez courir et soutenir l’association, vous pouvez compléter ce formulaire.
Si vous n’osez pas vous rendre dans une association (oui, ça arrive !) n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux relais près de chez vous.
Enfin, plutôt que de vendre une poupée ou un bouquin à 2 euros sur leboncoin, sachez qu’il existe aussi des sites de dons qui vous permettront de mettre en ligne vos biens à offrir comme : Donnons.org, Toutdonner.com, Recupe.net, Consoblog.com !

Et vous, des associations qui vous tiennent particulièrement à coeur ?

90’s KID : Part I

rollup-vintage

.

J’suis née en 1990 (la meilleure année avouons-le) et j’ai toujours été très nostalgique de cette période ; j’dis pas que j’vis dans le passé, mais si j’pouvais y retourner j’dirais pas non.

Quand je repense aux années 90, y’a cette petite chaleur, cette petite pression au niveau de l’estomac, avec plein d’images, de sons et d’odeurs qui me reviennent en pleine face.

C’était des journées à imaginer ma vie future, à jouer à toute sorte de jeux de société, Barbie & cie, My Little Pony (les anciens, pas les moches de maintenant), les figurines Disney mais aussi celles qu’on avait dans les Kinder, les Playmobiles, les Pollypocket, les jouets de mon frère aussi, surtout les jouets de mon frère en fin d’compte.

Je mangeais tous les matins une barre chocolatée Nestlé Disney Family avant de prendre les gouttes affreuses sous la langue pour me désensibiliser de mes allergies. C’était des dessins animés avant d’aller à l’école, le mal de ventre aussi car j’voulais pas y aller, le jingle de Télé Shopping en fond parfois, la radio dans la voiture. Les années 90, c’était des Kinder Country au goûter, des Coquelines, du pain et du kiri, en fait tout et n’importe quoi, à cette époque fuck le poids. C’était des parents qui s’aiment, la maison de poupée, les poussettes, les K7 vidéo et audio, un labrador qu’on a pas gardé longtemps, un lapin nain aussi et un chinchilla.

C’était la SNES, la playstation, les tamagochi, les anniversaires et les montagnes de cadeaux, les peurs nocturnes, lire Minnie Mag, les magazines du Roi Lion, la cabane Tic et Tac, les 101 dalmatiens en boucle dans ma chambre et les jouets en plastique dans le bain. Les années 90 c’était des coquillettes et du jambon, ou des pâtes au ketchup, enfin non plutôt du ketchup aux pâtes et rechigner quand c’était poisson pané riz. C’était devoir se coucher tôt lorsque les parents recevaient du monde mais ne pas réussir à s’endormir car ils parlaient et rigolaient trop fort. C’était 10 heures d’Internet par mois, le modem qui faisait un bruit pas possible : discrétion 0, les baladeurs, les jeux DOS sur l’ordinateur, la menthe à l’eau qu’on aimait bien sucrée que les parents sortaient de la glacière lorsqu’on sortait toute la journée et du pain d’épices en goûter (en enlevant la croute noire sur le côté bien évidemment).

Les années 90 c’était des bouquins aussi, des tonnes de bouquins, qu’est-ce que j’en ai eu des bouquins, mais aussi les magazines avec des autocollants et des panini. C’était des bijoux en toc qu’on croyait trop beaux, pleurer devant Petit Pied, dormir chez les copines et parler jusqu’à pas d’heures, mettre dix chewing gum dans ta bouche pour faire une bulle comme dans les dessins animés, surligner avec les gros Stabilo boss et se prendre un peu pour un adulte, les rires et les copines, les critiques aussi, les « crâneuse », « j’te cause plus », acheter pour la première fois des bonbons tout seul et se sentir surpuissant. Les années 90 c’était le fameux collier en plastique autour du cou, mais aussi l’écharpe et le bonnet qui allaient ensemble, l’odeur des p’tit Dop, les crops, les pompes à grosses semelles, les 2be3, les Spice Girls, jouer à la maitresse dans la chambre et parler toute seule mais tu t’en fous, les débuts de collection sur tes stars ou séries préférées en découpant tout ce que tu pouvais trouver, coller tout ça sur des feuilles A4 que tu mettais dans des classeurs, c’était les Minikeums, Ça Cartoon et Mr Bean, les goûters d’anniversaires chez les copains, les posters par centaines qui recouvraient tous les murs de ta chambre. Les années 90 c’était « jouer à la grande » en imaginant que tu étais une lycéenne comme dans les séries et que tu ne mettais pas tes livres dans ton cartable toi non, tu les tenais à la main.

C’était l’odeur des protèges cahiers en début d’année, ta trousse et tous tes trésors, l’amoureux du moment, les pulls qui grattent, les cartes postales de vacances envoyées à tes amis « Salut, j’espère que tu vas bien, moi tout va bien je vais à la plage le matin et à la piscine l’après midi, l’eau est bonne, je me suis fais des copains. Gros poutoux », c’était aussi l’éternel sandwich jambon-beurre-cornichon et le paquet de chips pour ta sortie de classe, et te dire que ce qu’il mange là-bas lui ça a l’air bien meilleur que toi.

Les années 90 c’était un sentiment de bien-être, de liberté, de protection, d’amour. J’ai l’impression d’avoir passé mes années 90 dans une grosse serviette toute moelleuse ou toute chaude après un bain brulant. C’est une sensation indescriptible. Les années 90 étaient mieux que tout. Se dire que plus les jours passent et plus tu t’éloignes de cet idéal. Le temps passe vite, bien trop vite et j’aime pas ça. C’est comme une impression de vide, comme si tu tombais doucement mais sans fin. En fait, j’vis carrément dans le passé. Mais je m’y sens plutôt bien, alors tant mieux, non ? Quoi qu’il en soit, j’ai passé les meilleures années 90 du monde. J’espère que vous aussi !

90-kid-années-90-vintage-old-school

J’me souviendrais sûrement de 2/3 trucs dans les jours à venir, je les rajouterai ici ! Si vous en avez aussi, n’hésitez pas à me les partager !

.

.