La Maison des Super Héros !

Avec mon amour d’amour nous nous sommes rendus à la MAV voir l’expo « La maison des Super Héros » ! C’est une exposition qui porte sur la relation du super-héros et de la ville qu’il défend (Gotham, Metropolis…), une ville « reflet de ses habitants », reflet de nos sociétés contemporaines. Une visite très instructive mêlant planches, extraits, illustrations, maquettes réalisées en Lego, dessins d’architectes et plans, retraçant l’évolution des mégapoles de Batman et Superman (principalement), mais aussi The Avengers, V pour Vendetta, Watchmen, Transmetropolitan… un accrochage qui en surprendra plus d’un ! Perso, j’ai adoré (et le mot est faible) les différentes illustrations de la Batcave et l’explication associée, c’est un lieu qui m’a toujours fasciné et que je rêve de visiter (oui, je sais).

De nature généreuse, je partage avec vous quelques photos prises et des bouts de textes que j’ai pris soin de recopier afin de vous donner un aperçu de l’expo :

La Maison des Super Héros !

IMG_20141101_144629

« La ville, et plus précisément la mégapole, s’inscrit immédiatement dans l’ADN romanesque des super-héros.
Metropolis rappelle New York le jour. Gotham, New York la nuit.
Gotham repose toujours sur une amplification des formes et des caractéristiques du Gothique, de l’Art déco et de l’Art nouveau. Batman est sombre et complexe et Gotham reflète cette ambivalence là. Metropolis, contrairement à Gotham est toujours montrée de jour. Dépeinte comme une ville de classe internationale, elle apparaît également un peu fade, indéfinie, voire banale, comme si elle patientait perpétuellement qu’un événement vienne perturber son quotidien tranquille. »

superman-comic-héros-mav

maison-des-super-heros-batman

batman-gotham-mav-comic-héros

kandor-superman-héros-mav

gotham-city-mav

gotham-city-mav-héros

« Tout héros de la justice ou génie du mal qui se respecte possède sa base secrète.
Des « super-maisons » qui, comme les villes, forment peu à peu des représentations symboliques de leurs habitants, de leur psyché, de leur corps. Chaque pièce incarne une dimension intérieure, une facette de leur personnalité, ou un potentiel. (…)

Le plus souvent chez DC Comics, les repaires secrets sont traités comme des maisons, au sens où les super-héros les habitent, les décorent, les aménagent avec le souci du quotidien et du confort. Chez Marvel, les super-héros mènent plutôt une vie ordinaire dans un appartement. Leur vie secrète est alors moins, voire peu organisée, comme Spiderman qui planque son costume, parfois roulé en boule, dans un placard de sa chambre.

Chaque décennie, un nouveau plan actualise ces maisons, et reflète les changements de mentalités et les aspirations de confort de l’époque. Ces « supermaisons » en disent long sur les aspirations et les rêves de nos sociétés, en termes d’idéal et de confort, de bien-être, de praticité et de sagesse environnementale, comme sur les besoins primaires de chaque être humain. »

superman-comic-book-mav

forteresse-solitude-superman-mav

batcave-dinosaure-batman-mav-héros batcave-batman-comic-book-mav

« Contrairement à Superman, Batman est un être humain, obsédé par la fragilité de l’enfance et le besoin de se sentir en sécurité adulte. Les années passant, il ne cesse d’enrichir le système de sécurité de son repaire, en installant autant de mesures de protection contre les agressions humaines que contre les catastrophes naturelles : une panic room, des systèmes anti-tremblements de terre et anti-catastrophes nucléaires, plusieurs ponts rétractables. »

batman-secrets-batcave-robin-comic-book

batman-joker-batcave-dinosaure

« New York est le berceau par excellence des super-héros des éditions Marvel.
La maison d’édition Marvel est installée à Manhattan depuis ses débuts et Stan Lee et Jack Kirby, les deux créateurs les plus importants, y sont nés. Dès le second numéro des 4 Fantastiques, ils ont déménagé l’équipe de la ville imaginaire de Central City à celle réelle de NY (…)

Les héros Marvel, pour se distinguer de Batman et Superman chez DC Comics, doivent avoir des angoisses et des problèmes quotidiens. Fatalement, ils ne peuvent vivre que dans des villes concrètes et des habitats naturalistes. La plupart des super-héros Marvel sont ainsi de vrais New-yorkais. Par exemple, Peter Parker (Spiderman) a grandi près du quartier de Forest Hills dans le Queens, et Matt Murdock (Daredevil) dans le quartier mal famé de Hell’s Kitchen dans l’ouest de Manhattan. NY est une cité où tout peut arriver et où des millions de déracinés se sont installés pour se reconstruire une identité… L’environnement idéal pour devenir un super-héros. »

new-york-marvel-superman-mav

« Dans les années 90, le mythe du super-héros entre dans une ère post-moderne. Lui qui incarnait la justice, le voilà aux mains de scénaristes qui travaillent à révéler une autre facette, plus sombre, et plus politique.
Les mandats de Ronald Reagan aux USA et Margaret Thatcher en Angleterre ont occasionné des dégâts dans la mentalité des scénaristes de gauche : ils ne croient plus aux héros, encore moins au superhéros. Alan Moore, un jeune scénariste anglais, ouvre le bal avec Watchmen à New York et V pour Vendetta à Londres. Et à super-héros décati, ville en ruines. Fini, les cadrages depuis la cime des gratte-ciel. Le New York des Watchmen est montré depuis la rue avec un regard frontal.
Quant au Londres de V pour Vendetta, c’est une utopie carcérale faite de briques et de barbelés.
Le ciel n’ouvre plus que sur une nuit noire.

IMG_20141105_165130v-pour-vendetta-comic-mav mav-caisses-bois-comic coin-enfant-jeunesse-mav-super-héros

« Le lien entre superhéros et mégapole se renforce naturellement avec le temps.
La mission première de Superman et Batman sera de veiller sur un territoire donné qui formera en retour une représentation symbolique de leur psyché, de leur corps et de leurs possibilités.
Metropolis pour Superman, et Gotham City pour Batman, reflètent de plus en plus précisément un portrait établissant ou améliorant l’image de leur gardien au regard d’autrui. »

« A chaque fois que la ville souffre, son vengeur souffre également. Ils avancent, ou périclitent, de concert. Et décennies après décennies, ces villes de papier intègrent les grands bouleversements urbains, sur le plan architectural autant que social, pour s’inscrire perpétuellement dans la modernité. »

Commissariat de l’exposition : Stéphane Beaujean, rédacteur en chef de la revue Kaboom
Scénographie de l’exposition : Agence Lilloise Keurk

Vous voulez voir l’expo de vos propres yeux ? Infos pratiques :

Ça se trouve où ? – MAV / Maison de l’Architecture et de la Ville, à côté d’Euralille, Place François Mitterrand, 59000 Lille
Jusqu’à quand ? – Du 14 octobre au 20 décembre 2014
Horaires – Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h / Le samedi de 11h à 18h / Fermée le dimanche, le lundi et les jours fériés
Tarifs – Entrée libre
Site web – La Maison de l’Architecture

(Photo bonus <3)

iron-man-tony-stark-héros-mav

Publicités

G O T H A M C I T Y

gothamCapture d’écran 2014-10-22 à 15.01.19

Résumé : Gotham est une série réalisée par Bruno Heller (créateur de Mentalist et de Rome), qui se déroule dans l’univers de Batman, avant son arrivée. La série s’intéresse à la « naissance » des personnages que l’ont connait tous : Catwoman, le Pingouin, l’Homme Mystère, le majordome de Bruce, puis d’autres qu’on va voir arriver comme Double Face et le Joker (can’t wait!), mais aussi et surtout aux premiers pas de l’inspecteur James Gordon. L’épisode s’ouvre sur la mort de Thomas et Marta Wayne, sous les yeux de leur fils Bruce Wayne et de ceux de Selina Kyle (Catwoman). S’en suit une scène avec le chef de gang Fish Mooney, un personnage créé spécialement pour la série, qui permet de dénoncer la corruption de Gotham City et de ses habitants dont Harvey Bullock, le partenaire de James Gordon.

pingouin6

Mon avis (qui comprend un petit spoil sur la fin de l’épisode 3) : Je n’étais pas très très emballée par l’épisode pilote, ni par le 2ème, ni par le 3ème… mais j’ai changé d’avis à partir de l’épisode 4 où les choses ont commencé un peu à s’accélérer et à devenir plus palpitantes, notamment avec la fin de l’épisode 3 : – Oswald : « Hello James. Old friend »… Que d’excitation ! Pour moi, Oswald est mon COUP DE COEUR (ça méritait des majuscules et du cmd+b) de la série, comme beaucoup je suppose. Robin Lord Taylor joue extrêmement bien, il incarne à merveille le rôle du Pingouin, j’en viens même à me demander si la série fonctionnerait sans lui. Sinon, le choix des costumes et des décors sont dans l’ensemble plutôt bien choisis, on retrouve cette ville noire, asservie par la corruption et le crime. Le scénario est pas mal, bien qu’un peu « lisse » parfois, avec certaines scènes ennuyeuses, j’entends par là tous les moments entre Gordon et sa fiancée (qui m’insupporte soit-dit en passant), et d’autres avec la guerre des gangs que je trouve un peu longues. Mais dans l’ensemble, Gotham est une bonne série, l’action est prenante, l’intrigue de fond tient la route, les personnages sont bien exploités notamment le Pingouin qui est selon moi le véritable héros de la série.
Je vous la conseille !

Note (qui peut varier à la fin de la saison) : 14/20.
Si vous hésitez encore, voici le lien du trailer :

Capture d’écran 2014-10-22 à 15.01.45 31172 Gotham-Penguin-Pingouin 4114985-gotham_103_theaterdistrictalley_2120_hires2 Gotham_pilot_Gotham_Cemetery Gotham-Pingouin

TV Show

Benedict Cumberbatch as drunk Sherlock Holmes in BBC Sherlock Season 3 Episode 2 The Sign of Three

Bonjour, j’ai un petit problème qui dure depuis des années et dont je dois vous parler… Je suis ADDICT aux séries ! Ça a commencé avec Friends à l’école primaire, je regardais des centaines et des centaines de fois mes K7 en attendant que la prochaine saison sorte (c’était de la torture) ; à l’âge de 8 ans j’ai donc commencé une jolie collection que j’ai encore : mugs, bols, plateau, posters, cartes, bouquins, revues, découpes de magazines, K7, CD, DVDs, jeux de société, t-shirt… Bon, vous l’avez compris hein, je suis incollable ! & aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir regarder mes épisodes en Bluray ! Quel bonheur !

À part Friends, plus jeune, j’aimais aussi 7th Heaven, Malcolm, Lizzie McGuire, Sister Sister, Buffy contre les Vampires & d’autres séries qui passaient à la télé, puis j’ai eu ma folie Ally McBeal, Desperate Housewives & Full House que j’ai acheté en DVD aux USA. C’était le bon plan les séries là-bas, du coup j’me suis procurée un lecteur DVD zone 1. Le pied !

Après il y a eu Dexter, The Big Bang Theory, How I Met Your Mother et toutes celles qu’on connait aujourd’hui. J’me suis aussi mise à regarder Bored to Death, Community, Sex & the City, Cougar Town, Joey, le début de The New Adventures of Old Christine, Freaks & Geeks, Chuck, American Horror History, Glee (les 2 premières saisons), New Girl, Whitney, Awkward, Skins (mais pas les saisons 5 et 6 : nulles), Misfits (pareil, que les 2 premières saisons), Devious Maids, Girls, Suits, Go on, Sherlock (gros coup de coeur), 2 Broke Girls (gros coup de coeur bis), House of Cards, Drop Dead Diva, Bates Motel, Happy Endings, True Detective, Hannibal, Masters of Sex, Californication, South Park, Episodes, Silicon Valley…

J’ai commencé une vingtaine de séries sans trop m’accrocher, mais qui se laissent regarder (comme Faking It, Raising Hope, Don’t Trust The B—- in Apartment 23). J’ai jamais été fan des séries sur le médical du coup j’ai pas regardé Dr House, ni Grey’s Anatomy, ni Scrubs.

Là j’ai commencé Gotham, j’attends la reprise de 2 Broke Girls avec impatience (et d’autres séries que j’aime), le début de Constantine, et je vais me mettre à regarder How To Get Away With Murder.

& vous vos séries préférées ? (j’en profiterai pour piocher dans votre liste)

tv-bates-motel18

le-teaser-de-la-saison-8-de-dexter

o-LIZZIE-MCGUIRE-facebook

maxresdefault

HOW I MET YOUR MOTHER

Effy-Skins-Secret-Party-effy-stonem-11462270-1500-1000

045-masters-of-sex-theredlist

THE BIG BANG THEORY

The-Gotham-TV-show-3